Centre d'Etudes Stratégiques de la Marine

Cargo 8/15: L’ÉNERGIE THERMIQUE DES MERS : UNE SOLUTION POUR LES OUTRE-MER ?

Retour

Publication le : 8/01/19 -

En 2011, avec une moyenne située entre 607 et 804 grammes de CO2 rejetés dans l’atmosphère par kilowattheure (Kwh) d’électricité produit1, quatre îles françaises – la Guadeloupe, la Martinique, La Réunion et Mayotte – sont à l’origine d’une pollution proportionnellement comparable à celle causée par la production d’électricité en Inde ou en Chine. Ce taux est bien loin des 90 grammes de CO2 rejetés en France métropolitaine par kWh d’électricité produit.

La production électrique dans les outre-mer français est largement dépendante des énergies fossiles, notamment du charbon et du fioul, dont le coût de revient est ici loin d’être avantageux. Dans les quatre îles citées, le prix de production du mégawattheure (Mwh) se situe entre 162 € et 347 €, pour un prix de vente au consommateur indexé sur celui de la métropole, soit entre 43 et 56 €2.

Retrouvez nous aussi sur

Réseaux sociaux

copyright CESM 2019 | Mentions légales