Le brise-glace, la clef d'un Arctique Russe ?

Sans les moyens spécialisés pour en maîtriser l'environnement, l'Arctique n'est qu'une potentialité. La Russie l'a bien compris : elle va lancer la construction de trois brise-glace nucléaires qui lui permettront d'affirmer clairement sa présence dans la région polaire... Lire la suite.

Canaux, détroits : entre atouts et vulnérabilités

Juin 1967, Israël occupe le Sinaï : l’Egypte prend alors la décision de fermer le canal de Suez. Pendant huit ans, aucun navire ne pourra accéder au passage, ce qui affectera considérablement l’acheminement de l’or noir vers l’Occident. Aujourd’hui, si un tel scénario se produisait sur un canal ou un détroit majeurs, c’est toute l’économie mondiale, parce qu’elle dépend du transport maritime, qui serait fragilisée, voire paralysée... Lire la suite.

Baltique : un concentré de problématiques maritimes et navales

Parfois appelée Méditerranée du Nord, la mer Baltique est une zone stratégique pour l’OTAN qui vient d’annoncer un renfort de sa présence dans la région. Bordée par neuf pays, cet espace maritime où se croisent la Russie (en deux territoires, Saint Saint-Pétersbourg et l’enclave de Kaliningrad) et l’Union européenne est aujourd’hui au cœur d’enjeux économiques, environnementaux mais aussi militaires... Lire la suite.

Les Marines du Maghreb

Au Maghreb, marqué par la rivalité historique entre le Maroc et l’Algérie, la course aux armements navals semble davantage relever du jeu d’influence que d’une intention belliqueuse. L’adhésion de la Tunisie, mais surtout du Maroc (1995) et de l’Algérie (2000) au « Dialogue méditerranéen » de l’OTAN souligne cette volonté d’exister sur la scène internationale en tant qu’acteurs méditerranéens incontournables... Lire la suite.

L'essor de la Marine vietnamienne

Avec une croissance économique stabilisée autour de 5 %, le Vietnam, comme tout pays émergent, cherche à consolider sa position stratégique en se dotant de moyens militaires en adéquation avec ses ressources financières. La situation géopolitique régionale – notamment les rivalités dans les îles Spratleys – tend à favoriser le développement des forces navales. La marine vietnamienne se développe et cherche à prendre une nouvelle place sur l’échiquier du Sud-Est asiatique... Lire la suite.

La Marine indienne : ambition et pragmatisme

Le mois de décembre 2014 a été marqué par deux événements révélateurs de la montée en puissance de la marine indienne : première sortie à la mer de l’INS Arihant, sous-marin à propulsion nucléaire de conception et construction locales, et premier décollage à l’aide d’un tremplin sur la base de Goa d’un Light Combat Aircraft Tejas, chasseur-bombardier embarqué, également d’origine indienne. Dans cette montée en puissance s’inscrit l’exercice Varuna auquel a participé le porte-avions Charles de Gaulle, parallèlement à la négociation du contrat pour l’achat de 36 Rafale... Lire la suite.

L'ambitieuse Marinha

Avec une croissance économique stabilisée autour de 5 %, le Vietnam, comme tout pays émergent, cherche à consolider sa position stratégique en se dotant de moyens militaires en adéquation avec ses ressources financières. La situation géopolitique régionale – notamment les rivalités dans les îles Spratleys – tend à favoriser le développement des forces navales. La marine vietnamienne se développe et cherche à prendre une nouvelle place sur l’échiquier du Sud-Est asiatique... Lire la suite.

L'Europe et la mer

Il a fallu des marées noires pour donner naissance à une sécurité maritime et des pirates pour qu'Atalante voie le jour… L'Europe a beau être un continent bordé par quatre mers et deux océans, elle a souvent eu besoin d'un évènement fort, parfois tragique, pour agir... Lire la suite.

La Force maritime d'auto-défense japonaise : "Quo non ascendent?"

Considéré comme un élément fondateur de la démocratie japonaise d'après-guerre, l'article 9 de la constitution prévoit que le pays renonce à jamais à l'intervention armée. Mais cet article implique bien plus qu'une simple limitation des capacités offensives du pays... Lire la suite.

L'Arctique, un enjeu global

« Si quelqu’un essayait d’envahir l’Arctique canadien, ma première mission serait de le secourir. » Cette affirmation du général canadien Walter Natynczyk en novembre 2009 illustre toute la complexité du Grand Nord. Alors que l’intérêt pour cette région croît continuellement (hydrocarbures, tourisme, minerais, routes maritimes, …), nous sommes encore bien loin de maîtriser cet univers. Tout reste à faire... Lire la suite.

La flotte russe de la mer Noire

La flotte de la mer Noire est fondée en 1783, en même temps que son port d’attache Sébastopol. Répondant à la volonté tsariste d’ouverture aux mers chaudes, la ville de Sébastopol devient une forteresse navale qui permet de concurrencer la présence ottomane... Lire la suite.

Les richesses de la mer, enjeu du XXIème siècle

La mer figure au coeur des enjeux de notre siècle où globalisation et maritimisation s’entremêlent toujours plus. Alors que l’essor du monde et sa structuration se sont établis par la mer, 90 % des fonds marins restent encore à explorer. Face à la croissance démographique, au décollage économique de nouveaux pays et à l’amenuisement progressif des ressources minérales et énergétiques terrestres, les perspectives qu’offrent les océans sont immenses... Lire la suite.

Présence française dans l'océan Indien, clé des sept mers

L’avenir du monde se décidera-t-il dans l'océan Indien comme le pensait Mahan ? La France peut y déployer une capacité militaire permanente grâce aux commandements organiques FAZSOI et ALINDIEN, héritiers d’une longue présence française dans cet océan... Lire la suite.

Asie du Sud-Est, la guerre navale aura-t-elle lieu?

Les nations d’Asie du Sud-Est s’équipent à marche forcée de moyens navals nouveaux. L’accroissement de leurs flottes, dans une région maritime en proie aux tensions, va-t-il créer l’angoisse de la guerre ? Certains spécialistes tentent la comparaison avec la « course aux armements », formule se rapportant à la compétition historique entre l’Angleterre et l’Allemagne au début du XXème siècle... Lire la suite.

Les pirates du golfe de Guinée

Espace maritime s’étendant de la Côte d’Ivoire au Gabon, le golfe de Guinée est un hub de flux commerciaux en provenance ou en direction de l’Europe, des États-Unis et de l’Asie. Artère majeure des échanges d’hydrocarbures et de gaz, il jouxte tous les grands pays producteurs de l’Afrique de l’Ouest... Lire la suite.

Avis de conflits sur les Océans

De nombreux États renforcent leurs moyens navals au travers de politiques de modernisation ou d’acquisitions souvent menées tambour battant – la prolifération des sous-marins en Asie en est un exemple pertinent. Les tensions autour des îles Senkaku entre le Japon et la Chine sont aussi l’illustration qu’un conflit naval, quasiment absent depuis la guerre des Malouines, pourrait ressurgir... Lire la suite.

La base navale chinoise de Sanya : un instrument de contrôle régional ?

Le contentieux sino-japonais au sujet des îles Diaoyu/Senkaku réinstalle sur le devant de la scène médiatique les contestations de souveraineté d’archipels s’égrenant des Kouriles aux Spratleys en Extrême-Orient. En mer de Chine méridionale, l’extension de la base navale de Sanya (ou Yulin), sur l’île de Hainan, est une illustration des ambitions de Pékin dans cette région où la montée en puissance de la Chine exacerbe les tensions... Lire la suite.

La puissance maritime turque : les moyens d'une ambition

Si l’on convient, avec Napoléon, que « la politique d’un État est dans sa géographie », la Turquie ne peut qu’être une puissance maritime. Or, malgré des atouts géographiques majeurs, les Turcs n’ont traditionnellement pas placé le maritime au centre de leur stratégie de puissance. Une situation qui n’est pas sans rappeler celle de la France, qui n’a pas toujours su tirer parti de sa disposition exceptionnelle... Lire la suite.

La lutte anti-sous-marine en Asie du Sud-Est

Depuis le début des années 2000, on observe un développement significatif des forces sous-marines en Asie du Sud-Est. Cette région soumise à des clivages culturels, linguistiques et religieux constitue un carrefour stratégique pour les principaux flux maritimes qui irriguent l’économie mondiale. Alors que la multiplication des sous-marins augmente les risques d’incidents navals dans la zone, divers moyens de lutte ASM sont progressivement développés par les États d’Asie du Sud-Est... Lire la suite.

L'élargissement du Canal de Panama

Près de 30% du transport maritime mondial est aujourd’hui assuré par des navires aux proportions monumentales, les post-Panamax. Comme l’indique leur nom, leurs dimensions excèdent les capacités d’accueil du canal. Ce canal de 80 km comprend trois jeux d’écluses qui permettent de franchir les 26 m d’altitude de l’isthme... Lire la suite.

Les Malouines : les forages de la discorde

En 1982, la junte militaire au pouvoir en Argentine engage les hostilités pour reconquérir l'archipel. Le conflit qui oppose le gouvernement argentin du général Leopoldo Galtieri au Royaume-Uni de Margaret Thatcher, du 2 avril au 14 juin 1982, coûte la vie à 635 militaires argentins et 255 militaires britanniques, sans que la souveraineté de ces îles ne revienne aux Argentins. Les relations entre les deux pays, relativement apaisées depuis une vingtaine d'années, se tendent à nouveau depuis février 2010... Lire la suite.

Quand la puissance navale s'exprime sous la mer

Alors qu’en Europe, depuis une dizaine d’années, la lutte anti-sous-marine connaît un certain désintérêt et un manque d’investissement, les nouvelles puissances régionales développent leurs flottes sousmarines. Cette croissance rapide du nombre de sous-marins à proximité des grandes voies maritimes et des détroits, comme en Asie du Sud-Est, présente un risque pour l’économie mondiale, européenne en particulier. Elle nécessite la mise en place de capacités anti-sous-marines nouvelles... Lire la suite.

Les mines marines, une menace toujours d'actualité

Beaucoup d’études sur les menaces maritimes envisagent l’utilisation d’une arme redoutable : la mine. Ses nombreux avantages (prix raisonnable, pouvoir destructeur considérable, effet psychologique majeur, fonctionnement par tous les temps, etc.) sont de nature à séduire une clientèle nombreuse… Lire la suite.

Marinha do Brasil : outil géopolitique et vitrine de l'essor économique

« La stratégie de défense est indissociable de la stratégie de développement. La première constitue la protection de la seconde ». C’est à travers le prisme économique qu’il faut lire l’ambitieux programme de développement de la Marine brésilienne. La découverte de très importants gisements pétroliers en haute mer appelle l’attention de la société civile brésilienne vers la mer. La prise de conscience de son importance pour le développement économique du pays forge la stratégie maritime du Brésil... Lire la suite.

Appropriation des mers

L’augmentation des flux maritimes et le partage des ressources de la mer suscitent un vaste mouvement d’appropriation des océans et provoquent de nouvelles confrontations. C’est ce phénomène d’appropriation qu’ont commenté les intervenants au colloque du 17 juin 2011, organisé par l’Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire et le Centre d’études supérieures de la Marine, intitulé « Evolutions du monde maritime et appropriation des mers, quelle stratégie pour la France ? »... Lire la suite.

L'Iran menace de fermer le détroit d'Ormuz

Alors que l’Iran achève la phase navale de son exercice « Grand Prophète VI », le général Mohammad Aliv Jafari, commandant des Pasdarans (les gardiens de la Révolution) déclare que ses hommes sont prêts à fermer le détroit d’Ormuz au commerce en cas de menaces envers son pays... Lire la suite.

Harmattan, le dispositif naval

Le 17 mars 2011, le Conseil de sécurité des Nations Unies adopte, à l’initiative de la France et du Royaume-Uni, la résolution 1973 relative à l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne en Libye, à un embargo sur les armes et à la protection de la population. Le 19 mars, sur ordre du président de la République, le chef d’état-major des armées lance l’opération Harmattan, participation française à l’engagement militaire international Unified Protector contre les attaques des forces du colonel Kadhafi. Le 31 mars, cette opération passe sous commandement de l’OTAN... Lire la suite.

Suez, les conséquences d'une potentielle fermeture

Le libre accès au canal est, à l’heure actuelle, assuré : pour les 40 à 50 navires qui l’empruntent chaque jour, aucun retard n’est à déplorer. Néanmoins, les troubles qui secouent le pays rendent les acteurs du monde maritime nerveux. Point de passage pour plus de 34 000 navires par an, dont 2 700 pétroliers transportant près de 29 millions de tonnes de brut, le canal de Suez est l’un des principaux points d’étranglement du commerce international... Lire la suite.

Forces navales : 2020, le temps des ruptures

La marine va être confrontée dans les prochaines années à une véritable révolution dans sa dimension « armée de mer ». Les nouveaux bâtiments, principalement les frégates européennes multi-missions (FREMM) et les sous-marins
nucléaires d’attaque Barracuda, seront mis en oeuvre par des équipage moins importants, d’où une automatisation des systèmes et une polyvalence des hommes plus poussées. C’est aussi le moindre nombre de coques qui rend si
important l’aspect multi-missions des frégates... Lire la suite.

Guerre des mines

Entre 1917 et 1918, au plus fort de la première guerre mondiale, environ 300 000 mines ont été mouillées dans le monde, infligeant des pertes considérables aux belligérants. Ainsi, sur 132 sous-marins coulés, 89 l’ont été par mines. Lors du second conflit mondial, on estime à 700 000 le nombre de mines utilisées... Lire la suite.