La Marine chilienne, la belle inconnue du Pacifique

Un nouveau brise-glace destiné aux opérations en Antarctique va être livré à la marine chilienne en 2021. En remplaçant l’Almirante Oscar Viel Toro dans ses missions de sauvetage et de soutien aux missions scientifiques, il permettra au Chili de rester un des rares acteurs des eaux du pôle Sud.

Thaïlande, l'aventure sous les mers

La Thaïlande occupe une situation stratégique sur l’échiquier asiatique. Bordée par la mer d’Andaman et le golfe de Thaïlande, elle est riveraine du détroit de Malacca, point de passage d'intérêt mondial. Comme lieu de convergence du trafic mondial mais aussi carrefour géopolitique ouvert sur deux espaces, le pays se doit de disposer d’une marine polyvalente pour faire face aux défis maritimes contemporains.

La Marine australienne en plein renouveau

Douze nouveaux sous-marins, 34 milliards d’euros, le « contrat du siècle » remporté par DCNS le 26 avril dernier est révélateur des ambitions militaires et navales de Canberra. D’autant plus que cette commande – qui va permettre à la marine australienne de doubler la capacité de sa flotte sous-marine – s’inscrit dans une stratégie de modernisation plus globale... Lire la suite.

Le Sea Hunter, précurseur de la Marine de demain ?

En lançant en mai dernier les tests du Sea Hunter, plus grand navire militaire autonome du monde, les États-Unis poursuivent leur stratégie de rupture technologique illustrée par le Zumwalt. Ce nouveau type de navire-drone, ici dédié à la lutte anti-sous-marine, annonce-t-il une révolution au sein des marines de guerre ... ? Lire la suite.

Buque de proyección estratégica (BPE)

En avril 2016, la construction du premier bâtiment de projection stratégique (BPE) destiné à la marine turque est lancée par l’espagnol Navantia dans un chantier d’Istanbul, alors que le deuxième BPE australien, le HMAS Adelaide, achève ses essais de qualification opérationnelle dans la baie de Jervis. En s’équipant du Juan Carlos I, premier BPE construit, commandé en 2003, l’Espagne a ouvert la voie du succès de ce type de navire. Quelles en sont les raisons ?... Lire la suite.

Le porte-avions, toujours capital ship des forces navales

Pièce maîtresse des marines hauturières, le porte-avions est, aujourd’hui plus que jamais, le navire indispensable à toute puissance maritime. Si les essais du porte-avions chinois Liaoning focalisent l’attention, ils ne doivent pas masquer les nombreux programmes ou projets qui fleurissent sur tous les océans du globe… Lire la suite.

Les commandos Marine: atout des opérations spéciales et spécialisées

Le combat moderne fait régulièrement référence à des menaces asymétriques, communément appelées guerre du « faible au fort ». Il confronte les armées conventionnelles à d’autres armées ou des groupes ou des organisations combattantes non étatiques... Lire la suite.

Les Marines du Maghreb

Au Maghreb, marqué par la rivalité historique entre le Maroc et l’Algérie, la course aux armements navals semble davantage relever du jeu d’influence que d’une intention belliqueuse. L’adhésion de la Tunisie, mais surtout du Maroc (1995) et de l’Algérie (2000) au « Dialogue méditerranéen » de l’OTAN souligne cette volonté d’exister sur la scène internationale en tant qu’acteurs méditerranéens incontournables... Lire la suite.

Marine et cyberdéfense

Le « Pacte Défense Cyber », présenté par Jean-Yves le Drian en février 2014, témoigne de la nouvelle impulsion globale donnée à la cyberdéfense, dans l’esprit du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale (2013). C’est dans ce cadre que s’inscrit l’ouverture au sein de la Marine du Centre support à la cyberdéfense (CSC)... Lire la suite.

La Marine indienne : ambition et pragmatisme

Le mois de décembre 2014 a été marqué par deux événements révélateurs de la montée en puissance de la marine indienne : première sortie à la mer de l’INS Arihant, sous-marin à propulsion nucléaire de conception et construction locales, et premier décollage à l’aide d’un tremplin sur la base de Goa d’un Light Combat Aircraft Tejas, chasseur-bombardier embarqué, également d’origine indienne. Dans cette montée en puissance s’inscrit l’exercice Varuna auquel a participé le porte-avions Charles de Gaulle, parallèlement à la négociation du contrat pour l’achat de 36 Rafale... Lire la suite.

L'ambitieuse Marinha

Avec une croissance économique stabilisée autour de 5 %, le Vietnam, comme tout pays émergent, cherche à consolider sa position stratégique en se dotant de moyens militaires en adéquation avec ses ressources financières. La situation géopolitique régionale – notamment les rivalités dans les îles Spratleys – tend à favoriser le développement des forces navales. La marine vietnamienne se développe et cherche à prendre une nouvelle place sur l’échiquier du Sud-Est asiatique... Lire la suite.

Les sous-marins de poche ont-ils un avenir ?

Le sous-marin de poche a eu son heure de gloire pendant la seconde guerre mondiale (Maiali italiens, Xcrafts britanniques, Kaiten nippons ou encore Seehund allemands). Arme d’action spéciale à haut risque, souvent mise en oeuvre par des experts, elle est tombée en désuétude dans les grandes marines d’aujourd’hui. Seules trois nations entretiennent aujourd’hui encore des midgets de combat... Lire la suite.

L'engin de débarquement amphibie rapide - raisonnable et adapté

La Marine Nationale a admis au service actif quatre engins de débarquement amphibie rapides (EDA-R) depuis 2011. Cette nouvelle batellerie d’action vers la terre, à la conception innovante est désormais bien connue, du monde maritime. Mais pourquoi ce choix d’un catamaran en aluminium avec un pont élévateur ? Lire la suite.

Le pavillon français dans le shipping mondial

Assis sur une véritable tradition maritime, le pavillon français jouit d'une excellente image. L'International Chamber of Shipping (ICS) l'a identifié en 2012 parmi les meilleurs pavillons, tant du point de vue de la qualité de la flotte que du contrôle par l'État du port ou du nombre de conventions internationales ratifiées... Lire la suite.

Le drone aérien-Marine, un nouveau membre d'équipage

Les travaux d’intégration du Système de Drone Aérien pour la Marine (SDAM) se poursuivent sur un rythme soutenu. Les défis sont importants, mais justifiés par l’avantage certain que présentent les caractéristiques du drone pour remplir les missions actuelles et à venir... Lire la suite.

Haute intensité

Il y a des querelles qu'une canonnière peut traiter… Mais il y aura encore, à grande ou petite échelle, des combats requérant des capacités d'attaque et de défense très supérieures, contre les missiles, les mines... Si la bataille navale entre « forces organisées » ne semble plus d’actualité, la multi-polarisation du monde et le réarmement de nombreux pays pourraient faire resurgir des acteurs, capables de porter le feu et la violence extrême sur les mers. Le combat naval de haute intensité est loin d’avoir disparu... Lire la suite.

Zumwalt

Lorsque le DDG 1000 Zumwalt est baptisé, le 12 avril 2014, il détonne par sa taille impressionnante et sa forme futuriste. Dernier né de la flotte américaine, il ne laisse pas indifférent : délire d’ingénieur au coût exorbitant ou appareillage de la marine du futur ? Lire la suite.

La flotte russe de la mer Noire

La flotte de la mer Noire est fondée en 1783, en même temps que son port d’attache Sébastopol. Répondant à la volonté tsariste d’ouverture aux mers chaudes, la ville de Sébastopol devient une forteresse navale qui permet de concurrencer la présence ottomane... Lire la suite.

Nouveau décollage pour l'Atlantique 2

L’Atlantique 2 (ATL2) est un système majeur des armées françaises pour assurer une surveillance efficace des mers, la protection des forces aéronavales, mais aussi des opérations dans le désert (comme récemment au Mali). Sa capacité à opérer aussi bien sur le théâtre maritime que terrestre (même si sa mission première reste la lutte anti-sous-marine) en fait un atout fondamental pour la Défense... Lire la suite.

Des B2M pour l'Outre-Mer

Contrôler l’ensemble des 11 millions de km² qui constituent la ZEE de la France est une tâche complexe. Afin de la mener à bien, la Marine nationale se dote de 3 bâtiments multi-missions, qui devront remplacer, entre autres, les BATRAL (bâtiment de transport léger) et les patrouilleurs P400... Lire la suite.

Nouveau décollage pour l'Atlantique 2

L’Atlantique 2 (ATL2) est un système majeur des armées françaises pour assurer une surveillance efficace des mers, la protection des forces aéronavales, mais aussi des opérations dans le désert. Sa capacité à opérer aussi bien sur le théâtre maritime que terrestre (même si sa mission première reste la lutte anti-sous-marine) en fait un atout fondamental pour la Défense... Lire la suite.

Des B2M pour l'Outre-Mer

Contrôler l’ensemble des 11 millions de km² qui constituent la ZEE de la France est une tâche complexe. Afin de la mener à bien, la Marine nationale se dote de 3 bâtiments multi-missions, qui devront remplacer, entre autres, les BATRAL (bâtiment de transport léger) et les patrouilleurs P400... Lire la suite.

Présence française dans l'océan Indien, clé des sept mers

L’avenir du monde se décidera-t-il dans l'océan Indien comme le pensait Mahan ? La France peut y déployer une capacité militaire permanente grâce aux commandements organiques FAZSOI et ALINDIEN, héritiers d’une longue présence française dans cet océan... Lire la suite.

FREMM : le navire de demain qui équipe la marine aujourd'hui

Les bâtiments vieillissants ne sont plus totalement adaptés au format des conflits actuels qui cumulent menaces asymétriques, actions contre la terre, développement des actions littorales et frappes dans la profondeur en limitant les effets collatéraux. Polyvalence, permanence, précision et complémentarité : telles sont les caractéristiques de la Marine qui doit disposer de bâtiments à la fois aptes à agir à proximité des côtes et dotés de capacités hauturières pour durer à la mer... Lire la suite.

Le sous-marin d'attaque dans l'action navale

Pendant les deux guerres mondiales, le sous-marin a montré son efficacité pour le blocus stratégique (attaque des flux commerciaux) et les opérations spéciales (transport discret d’agents et commandos, sauvetage de pilotes abattus en mer, mouillage offensif de mines, renseignement…)... Lire la suite.

La base navale chinoise de Sanya : un instrument de contrôle régional ?

Le contentieux sino-japonais au sujet des îles Diaoyu/Senkaku réinstalle sur le devant de la scène médiatique les contestations de souveraineté d’archipels s’égrenant des Kouriles aux Spratleys en Extrême-Orient. En mer de Chine méridionale, l’extension de la base navale de Sanya (ou Yulin), sur l’île de Hainan, est une illustration des ambitions de Pékin dans cette région où la montée en puissance de la Chine exacerbe les tensions... Lire la suite.

La puissance maritime turque : les moyens d'une ambition

Si l’on convient, avec Napoléon, que « la politique d’un État est dans sa géographie », la Turquie ne peut qu’être une puissance maritime. Or, malgré des atouts géographiques majeurs, les Turcs n’ont traditionnellement pas placé le maritime au centre de leur stratégie de puissance. Une situation qui n’est pas sans rappeler celle de la France, qui n’a pas toujours su tirer parti de sa disposition exceptionnelle... Lire la suite.

Les mines marines, une menace toujours d'actualité

Beaucoup d’études sur les menaces maritimes envisagent l’utilisation d’une arme redoutable : la mine. Ses nombreux avantages (prix raisonnable, pouvoir destructeur considérable, effet psychologique majeur, fonctionnement par tous les temps, etc.) sont de nature à séduire une clientèle nombreuse… Lire la suite.

Les frégates, entre polyvalence et permanence

Du recueil de renseignement à l’appui feu en passant par le contrôle d’une zone d’exclusion aérienne ou d’embargo maritime, la protection des porte-avions et des portehélicoptères ou la lutte contre le minage de ports, les frégates se sont en permanence adaptées pour pousser le parti ennemi vers la défaite... Lire la suite.

Marinha do Brasil : outil géopolitique et vitrine de l'essor économique

« La stratégie de défense est indissociable de la stratégie de développement. La première constitue la protection de la seconde ». C’est à travers le prisme économique qu’il faut lire l’ambitieux programme de développement de la Marine brésilienne. La découverte de très importants gisements pétroliers en haute mer appelle l’attention de la société civile brésilienne vers la mer. La prise de conscience de son importance pour le développement économique du pays forge la stratégie maritime du Brésil... Lire la suite.

Harmattan, le dispositif naval

Le 17 mars 2011, le Conseil de sécurité des Nations Unies adopte, à l’initiative de la France et du Royaume-Uni, la résolution 1973 relative à l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne en Libye, à un embargo sur les armes et à la protection de la population. Le 19 mars, sur ordre du président de la République, le chef d’état-major des armées lance l’opération Harmattan, participation française à l’engagement militaire international Unified Protector contre les attaques des forces du colonel Kadhafi. Le 31 mars, cette opération passe sous commandement de l’OTAN... Lire la suite.

Agapanthe

Depuis début novembre 2010, le groupe aéronaval (GAN) composé du porte-avions Charles De Gaulle avec son groupe aérien embarqué (GAé), de son escorte et de ses moyens logistiques est déployé dans l’océan Indien pour une mission de quatre mois : AGAPANTHE 2010... Lire la suite.

Russie, le choix du Mistral

L’offre du consortium prévoit que les deux navires soient construits par le chantier STX de Saint Nazaire, avec une part croissante des travaux effectuée par la Russie. Une option pour la fabrication de deux unités supplémentaires réalisées en intégralité par les chantiers russes, avec une aide technique française, est également annoncée... Lire la suite.

Forces navales : 2020, le temps des ruptures

La marine va être confrontée dans les prochaines années à une véritable révolution dans sa dimension « armée de mer ». Les nouveaux bâtiments, principalement les frégates européennes multi-missions (FREMM) et les sous-marins nucléaires d’attaque Barracuda, seront mis en oeuvre par des équipage moins importants, d’où une automatisation des systèmes et une polyvalence des hommes plus poussées. C’est aussi le moindre nombre de coques qui rend si important l’aspect multi-missions des frégates... Lire la suite.

Le naval dans la coopération franco-britannique

Membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, alliés de l’OTAN, membres de l’Union européenne et Etats dotés d’armes nucléaires reconnus par le Traité de non-prolifération (TNP), le Royaume-Uni et la France partagent un grand nombre d’intérêts et de responsabilités. Ils disposent de forces armées expérimentées souvent engagées côte à côte dans les opérations extérieures (Afghanistan, piraterie en Somalie, Balkans, Liban, Afrique) ainsi que d’industries de défense performantes... Lire la suite.

Des rubis aux Barracuda

Les missions des SNA relèvent d'abord de la fonction « dissuasion », mais aussi des autres fonctions stratégiques que sont la connaissance et l’anticipation, la prévention, l’intervention et la protection... Lire la suite.

Guerre des mines

Entre 1917 et 1918, au plus fort de la première guerre mondiale, environ 300 000 mines ont été mouillées dans le monde, infligeant des pertes considérables aux belligérants. Ainsi, sur 132 sous-marins coulés, 89 l’ont été par mines. Lors du second conflit mondial, on estime à 700 000 le nombre de mines utilisées... Lire la suite.

Défense antimissile balistique et contribution navale

La prolifération balistique a connu une rupture, il y a une ou deux décennies avec « l’indigènéisation » de la conception et de la réalisation de missiles. De plus, un nombre croissant de pays émergents confrontés à la suprématie aérienne des pays occidentaux, tentent d’acquérir des missiles balistiques avec la possibilité d’emport d’armes de destruction massive... Lire la suite.

L'Aquitaine à flot

Lancé en 2002 par la France et l’Italie, le programme FREMM est piloté par l’Organisation Conjointe de Coopération en matière d’ARmement (OCCAR) et réalisé par deux entreprises : Armaris, filiale de DCNS, et Orrizonte, filiale de Fincantieri et de Finmeccanica... Lire la suite.

Brilliant Mariner

Créée en 2003, la NRF (Nato Reaction Force) est une force interarmées, modulable et entraînée que l’OTAN peut déployer rapidement et pour toute opération. Elle est aussi le moteur de la transformation de l’OTAN sur le plan militaire... Lire la suite.

Malouines, entre pétrole et diplomatie

Le contentieux au sujet des îles Malouines, situées à 500 km des côtes argentines, remonte à l’installation, en 1833, d’une colonie britannique sur cet archipel revendiqué par Buenos Aires... Lire la suite.

Quand les jumelles du marin prennent de l'altitude

Les changements stratégiques des dernières décennies se sont traduits par une évolution de l’emploi des forces aéronavales. Même si la maîtrise de la haute mer demeure indispensable pour l’accès aux zones de crises, les forces aéro-maritimes opèrent davantage au voisinage des côtes... Lire la suite.

Hautes technologies à l'horizon

Au début des années 1990, la France, l’Italie et la Grande-Bretagne réfléchissent au remplacement de leurs frégates antiaériennes (pour la marine nationale, le Suffren et le Duquesne). Un programme tripartite s’engage mais dès 1999, Londres se retire de la coopération sur la plate-forme afin de mener un projet répondant davantage à son besoin national : le destroyer T 45 type Daring... Lire la suite.

La fonction garde-côtes

Le dispositif français d’action de l’Etat en mer (AEM) repose sur plusieurs fondements : les responsabilités du Premier ministre, la déconcentration de la direction des opérations, la coordination entre les administrations disposant de compétences et de moyens en mer... Lire la suite.